Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"Anarchique", "mensongère", "illégale", "illogique". C'est ainsi que la Setram et le ministre des Transports qualifient, en duo, l'action des traminots algérois.

On le sait pourtant, les grévistes réclament la signature de la convention collective que la direction fait délibérement traîner depuis trois ans. Les médias algériens reprennent, sans vérifier, car les usagers-lecteurs sont exaspérés. Et puis, Il faut du doigté, car la Setram est la principale vitrine du fameux gagnant-gagnant algéro-français. On peut lire sur le site de la société : "Riche du savoir-faire hérité du groupe RATP dont l’expertise a été reconnue en France et à l’international dans de nombreux pays du monde". Sa mission : "porter l’Algérie vers un nouveau mode de transport urbain accessible à tous." De belles affaires en perspective, quoique les projets de tramway dans les villes moyennes commencent à être remis en cause...

"Setram a réaffirmé "sa ferme décision à ne pas négocier sur quoi que ce soit" avec ce qu'elle a qualifié de "mouvement anarchique" dont les revendications sont "sans fondement et mensongères". C'est ce qu'affirme le communiqué", que rapporte  hier en fin d'après-midi L'agence APS qui accorde une large place aux "explications" de l'employeur. La dépêche précise quand même comme en passant: "Les grévistes ont soulevé une série de revendications, notamment la signature de la convention collective en cours de négociations, selon eux, depuis trois ans". Selon eux...

Coordination?

A peu près à la même heure,  le ministre des travaux publics et des transports, Boudjemaa Talai appuie la direction de la Setram en dénonçant la grève "illégale". Reprenant l'argument de la Setram, le ministre qualifie d’ « illogiques » les revendications des travailleurs grévistes, soulignant que son ministère prendra « toutes les mesures légales nécessaires pour mettre un terme à ce mouvement de protestation ».

Le blogueur n'en saura pas plus ce matin sur les revendications des grévistes. El Watan, le seul quotidien francophone qui paraît le week-en, se limite à reproduire la dernière dépêche de l'APS citée plus haut sous le titre "Reprise progressive jeudi matin du trafic sur la ligne du tramway d'Alger". Sans prendre ma peine d'envoyer un reporter sur le terrain, il reproduit le communiqué de la Setram : "Les premières rames de tramway ont commencé jeudi matin à assurer le transport des usagers sur la ligne reliant les stations de Dergana-centre jusqu'aux Annassers suite à la mobilisation de conducteurs par des agences d'Oran et de Constantine pour remplacer les grévistes et consolider le service minimum assuré grâce au concours de l'ETUSA".

A suivre...

 

Commenter cet article