Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Mokdad Messaoudi lors d'un meeting en 2015. Photo DR

Mokdad Messaoudi lors d'un meeting en 2015. Photo DR

Propos tenus hier par le secrétaire général de l'Union locale de Rouiba lors de la réunion extraordinaire des syndicalistes de la zone industrielle. Mokdad Messaoudi a notamment battu en brèche les "arguments infondés" invoquant  la situation de la Caisse nationale de retraite pour justifier la suppression de la retraite anticipée.

“Nous rejetons les arguments infondés avancés par le gouvernement pour justifier la suppression d’un droit fondamental car le déséquilibre de la caisse des retraites n’est nullement lié à la structure démographique ni au nombre des retraités, mais les vraies raisons se trouvent du côté du faible emploi, de l’évasion fiscale et des fausses déclarations à la Cnas”.

“Sur 7,6 millions de travailleurs recensés, 2,5 millions ne sont pas déclarés à la Cnas alors que dans le secteur privé, seuls 2 travailleurs sur 10 sont déclarés et la plupart des entreprises privées font de fausses déclarations comme cette entreprise qui a sous-déclaré à la Cnas tous les travailleurs, y compris le P-DG, un salaire unique de 18 000 DA"..

 “En plus, il existe des dépenses indues comme la prise en charge par la Cnas et la CNR de dépenses ayant un caractère de solidarité qui ne sont remboursées que partiellement par l’État ou encore l’imputation à la Cnac de subventions des salaires et de formation ainsi que les exonérations de cotisations sociales accordées aux entreprises privées ou encore la prise en charge par l’État des allocations familiales à la place des entreprises, parmi elles des entreprises étrangères.”

"Depuis 2001 à 2015, la Cnas, qui disposait de plus de 180 milliards de dinars de cotisations des travailleurs, a dépensé uniquement 9 milliards de dinars, l’on s’interroge où sont partis les 179 milliards restants”.

Source : Liberté.com

Commenter cet article