Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Rouibah, avec Amirouche.

Rouibah, avec Amirouche.

Au congrès de la Soummam, Hocine Rouibah faisait partie de la délégation de la mintaqa nord-constantinoise conduite par Zighout Youcef, avec Ali Kafi, Lakhdar Ben-Tobal, Brahim Mezhoudi et Mostefa Benaouda.

Hocine Rouibah naquit le 22 juin 1922 dans une famille de commerçants de Jijel. En 1943, Il adhère au parti du peuple Algérien (PPA).

Lors des massacres du 8 mai,  Rouibah fut arrêté le 14 mai par les autorités coloniales, incarcéré à la caserne militaire de Jijel, avant d'être transféré au "camp" de Mansourah, près de Constantine, dont il sortira au mois d'Août.

Vers la fin de l'année 1945, il rejoint les rangs du parti du MLTD (Mouvement du triomphe des Libertés Démocratiques) à l'occasion de la visite de Mohamed Belouizdad à Jijel. En 1947, il sera intégré dans l'organisation secrète militaire (O.S). Arrêté et libéré en septembre 1948, il continua sans relâche son activité politique à Jijel jusqu'en 1950, lorsqu'il fut envoyé à la prison de Annaba pendant trois mois. Revenu à sa ville natale, il devient responsable de la Kasma de Jijel qui s'étendait d' El-Aouana à l'ouest , jusqu'aux Beni-Belaïd à l'est, près d'El Milia.

Après le déclenchement de l'insurrection, il fut arrêté 4 Novembre 1954, libéré, puis de nouveau arrêté le 22 Décembre 1954. Incarcéré à la prison d'El-Koudia de Constantine. Il y resta un mois avant d' être transféré à la prison Barberousse d'Alger. Par la suite, il fut transféré de nouveau à la prison de Constantine et condamné à un an et un jour de prison ferme.

Sorti de prison en décembre 1955, il rejoignit le maquis, et devient début 1956, adjoint-politique dans l'Etat-major de la région commandé par Lakhdar Ben Tobbal.

Après le congrès de la Soummam, Hocine Rouibah est promu au grade de commandant. Il tomba au champ d'honneur le 9 Novembre 1960 à Ain Lebna, en même temps que neuf de ses compagnons d’armes: Saïd Bentobbal, Hocine Bencheikh, Rabah Boughnot, Hemlaoui Merouche, Ahmed Heyane, Mokhtar Boudraa, Mohamed Aouka dit Abdelhamid, Mohamed Merouche et Hocine Zelilef.

 Hocine Rouibah, un commandant jijélien au congrès de la Soummam

Commenter cet article