Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

La plupart des quotidiens et sites d’information ont ignoré l’important discours prononcé hier à Bejaïa par le nouveau premier secrétaire du FFS, Abdelmalek Bouchafa qui explique la necessite d'un accord nationale pour mettre fin à la course vers la déchéance. Boycott ? Peut-être est-ce seulement du au manque de traducteurs, le site officiel du FFS n’ayant diffusé que le texte en arabe … Parmi les boycotteurs, citons El Watan et Le quotidien d Oran, de même que les sites d information les plus fréquentés TSA et Focus. El Watan, Impact24 et Le Matin, préfèrent mettre en vedette les vitupérations de Ali Benflis. 

QUELQUES EXTRAITS DES JOURNAUX QUI EN PARLENT

« Intervention du premier secrétaire du FFS au congrès fédéral de Bejaïa “Les Algériens vivent dans un pays sans projet de société commun” Liberté

Intervenant, hier, à l'ouverture des travaux du congrès fédéral de Bejaïa, le nouveau premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Abdelmalek Bouchafa, a déploré qu’“après 54 années de l'indépendance, les Algériens continuent à vivre dans un pays sans projet de société commun, sans vision commune et sans volonté politique nationale forte à même de trouver une solution idoine à la crise complexe que vit aujourd'hui l'Algérie”.
Selon lui, “les répercussions de la crise structurelle et multidimensionnelle qui prévaut au sein de notre pays, est devenue perceptible et menace le présent et l'avenir des Algériennes et des Algériens, notamment les couches les plus défavorisées de la société”.

"FFS Le consensus national comme « seule réponse à la crise multidimensionnelle» Reporters

Le premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Abdelmalek Bouchafa, a déploré, hier, depuis Bejaïa, qu’après 54 années après l’indépendance «les Algériens continuent à vivre dans un pays sans projet de société commun, sans vision commune, et sans volonté politique nationale forte, à même de trouver une solution idoine à la crise complexe que vit aujourd’hui l’Algérie».

"Front des forces socialistes: Bouchafa charge le régime et la majorité" Le Temps d Algérie

C’est avec une rare virulence que le Front des forces socialistes (FFS) s’est attaqué au pouvoir, l’accusant de ne penser qu’à sa propre survie alors que l’Algérie vit une situation catastrophique (…) De ce constat amer, le FFS reste convaincu que l’alternative pour laquelle il milite, «la reconstruction du consensus», en l’occurrence, «s’impose plus que jamais comme seule et unique solution pour une sortie de la crise complexe et multidimensionnelle que vit le pays», défend enfin Bouchafa. Sa conviction est même renforcée «surtout après l’échec déclaré des initiatives proposées sur la scène», dit-il, dans une pique, on ne peut plus claire, à la CLTD qui a montré ses limites, perdant même un de ses membres, Jil Jadid.

 

Texte du discours de Abdelmalek Bouchafa : http://www.ffs-dz.net/

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article