Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

DR

DR

Lorsqu'il fait le buzz, avec sa photo du président Algérien dans un de ses mauvais jours, quel objectif poursuit Manuel Valls ? L'agenda pour la présidentielle française de 2017, comporte-t-il pour Hollande-Valls l'aggravation de la "crise de succession" dans notre pays.

Sa maman Luiza dit du petit Manuel : "il a toujours très bien rangé ses affaires". Le politologue Denis Pingaud cité par wikipedia note son aptitude  à devancer dans les médias les agendas annoncés, il estime que Manuel Valls est « un bon professionnel de la communication », qui sait parfaitement « organiser, verrouiller et simplifier » celle-ci.

Le tweet de Manuel Valls semble provoquer dans certains médias en Algérie proches du Canal-Historique, la réactivation de la polarisation autour du départ ou non de Bouteflika pour raison de santé. Etait-ce le but recherché par le Premier ministre français? Son agenda pour la présidentielle de 2017, comporte-t-il le bénéfice à tirer de la relance de la crise de succession dans notre pays.

Sur un site français, on peut lire : "Cette photo, que Manuel Valls aurait fait exprès de poster sur son compte tweeter, tord le cou aux «assurances» fournies par l’establishment algérien sur l’état de santé du président Bouteflika».

Lundi, sous le titre "Visite de Valls : comment l’image de l’Algérie a été démolie en trois actes", Yacine Babouche évoque sur TSA le troisième acte de la démolition : "Manuel Valls pourra démentir comme il le souhaite, il est indéniable que cette photo n’a pas été choisie par hasard pour être publiée sur internet. "

Dans Liberté, Farid Abdeladim écrit : "La presse française a pris un malin plaisir à tourner en dérision l’image du chef de l’État algérien. Est-ce un choix délibéré de M. Valls pour répondre, à sa manière, au rappel à l’ordre du journal Le Monde par le pouvoir algérien ? Est-ce une façon de répondre aux officiels algériens qui le présentaient comme “le symbole national à ne pas toucher” ? La multitude de commentaires sur les réseaux et les analyses des éditorialistes, des caricaturistes, voire le décryptage de certains humoristes français, en disent long sur l’intention de M. Valls".

Commenter cet article

Safiya 12/04/2016 23:16

Et le latent explose... si d'aucuns doutaient un tant soit peu de "l'amitié" et des intentions réelles de Manuels Valls, ils sont servis.
Mais, à mon sens, cette photo, cruellement pitoyable au point d'en être pathétique, ne révèle pas seulement la haine que voue Valls aux Africains, aux Arabes et aux Algériens en particulier ainsi que son "agenda" intime qui a -- entre autres -- pour but d'infliger à tout un peuple et ses expatriés de par le monde l'ultime outrage consistant à faire rire et "gloser" (au sens péjoratif du terme bien sûr) dans les chaumières de France et de Navarre -- et au-delà -- tous ceux et toutes celles qui comme lui haïssent l'Algérie, ce faisant, il table sur un ticket gagnant et ces retombées électorales auprès des racistes de France et de Navarre pour les prochaines élections, -- son mépris, nonobstant les nombreux et juteux contrats signés, atteste, on ne peut mieux, de la considération dans laquelle il tient notre pays, autorités et peuple confondus? Aurait-il osé cela avec l'Arabie Saoudite ? --, mais, je reviens à mon "mais" initial, cette photo révèle aussi, en bien pis, la "nébuleuse" de "l'entourage" du président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, car permettre cette rencontre entre lui et Valls dans cet état de déchéance physique alarmant en dit long... de même que les bouquets de roses "roses" -- symbole du Parti "socialiste" français que représente Valls -- en lieu et place des traditionnels bouquets de roses rouges, agrémentés parfois de roses blanches et enveloppés de feuillage vert... bévue protocolaire ou bien... ?, j'en reste, pour ma part, perplexe.
Saïd Bouteflika que l'on dit proche de son aîné et son intime conseiller aime-t-il vraiment son frère ?