Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

FRANCE. Les affranchis paient les conséquences de la crise (Ahmed Henni)

La macula, Ingénus et affranchis. Essai sur la diversité en France

Par Ahmed Henni, 27 avril 2016

 

Historiquement, la France est un Empire qui a du se replier sur son hexagone métropolitain et y accueillir, pour les besoins d'un capitalisme industriel en mal de main d’œuvre, des populations diverses d'anciens sujets. Venant des colonies, ces immigrés restaient des sujets subordonnés. Ils ne dérangeaient pas, tout en contribuant par leur travail à produire charbon et acier, immeubles et routes, etc. Dans le système hiérarchique français, ils subissaient une infériorisation multiple : de classe, comme les travailleurs ; de genre, comme les femmes.

Étant les vaincus de la colonisation, du capitalisme et de l'occidentalisation, ils traînaient comme les affranchis de l'ancienne Rome une macula. La société majoritaire, les ingénus, ne les considérait pas comme des acteurs mais des étrangers devant, un jour ou l'autre, quitter le territoire de gré ou de force.

Les élites politiques, les ignorant, ont été surprises, à partir des années 1970, par leur soudaine visibilité. Prises en défaut par de nouvelles générations d'affranchis citoyens, elles ont, dans l'urgence, bricolé au plus pressé. Minoré par un capitalisme globalisé, l’État, en déficit, n'a pu assurer ni à eux ni aux ingénus l'égalitarisme d'antan.

 Aujourd'hui, la société majoritaire semble céder aux sirènes de ceux qui attribuent ce désordre aux seuls affranchis. De plus en plus acquise aux idéologies néo-conservatrices, elle considère les affranchis bronzés, notamment ceux d'ascendance musulmane, comme un genre, concurrent dans la redistribution rentière, fauteur de troubles et de désordre, impoli et non déférent, rétif à l'occidentalisation et aux valeurs de la République, transfigurées en idéologie laïque punitive.

 La société majoritaire paye en réalité la facture de l'Empire défunt. En même temps, elle subit le démantèlement de ce qui a fait la force de l’État central: l'égalitarisme de la Libération devant le travail, la santé, le logement et l'éducation. Les affranchis, comme les ingénus, paient ainsi les conséquences d'une crise financière d'un État qui n'a plus les moyens de l'égalitarisme centralisateur jacobin et qui, pour gouverner au plus pressé, transforme les problèmes matériels (déficits, etc.) en problèmes de valeurs.

 https://blogs.mediapart.fr/ahmed-henni/blog/270416/la-macula-ingenus-et-affranchis-essai-sur-la-diversite-en-france

Commenter cet article