Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Davos dépêche Miroslav

Les élites mondialisée se serrent les coudes. l'APS nous apprend hier qu'une délégation du Forum économique mondial (WEF) est venu rencontrer Abdesselam Bouchouareb. Une délégation dépêchée à Alger titre la quotidien de Ali Haddad qui exprime avec ce "dépechée"  la motivation secouriste du Forum de Davos à l'égard d'un bon élève de la mondialisation. Selon le communiqué du ministère cité par l'APS, " M. Bouchouareb a été invité pour participer à une rencontre d'experts du WEF prévue prochainement à Genève (Suisse), pour analyser et formuler les recommandations susceptibles d'aider à l'amélioration de la compétitivité de l'Algérie". Une manière de dire aux décideurs algériens que notre ministre panaméisé a toujours sa place à la table de l'élite pensante mondialisée.

Il fallait s'y attendre.

Les confrontations médiatiques spéctaculaires vont sans doute s'aiguiser après la publication de la photo. Madani Mezrag a sa place réservée dans le casting. C'est  Algerie-focus qui relaie son passage sur la chaîne américaine CNN.  L'ancien chef de l'AIS devenu businessman y a évoqué son désir toujours présent de créer un parti politique. Il n’a pas encore déposé un dossier d’agrément pour ne pas «mettre dans la gêne» les autorités algériennes, mais attend que les conditions politiques soient «réunies». Il semble éprouver une certaine tendresse pour les chefs du DRS. Il longuement fait l’éloge du défunt général Smaïn Lamari et a estimé que le retrait du général Toufik des affaires est «ordinaire». Il a expliqué qu’après «27 ans, l’homme a faits ses preuves», ajoutant qu’«il faut ajouter l’âge ».

 

POST-SCRIPTUM

Notre blog vient de clore ses 5 ans d'âge. Voici son premier article

Regarder l'avenir le change

Par Saoudi Abdelaziz,  12 avril 2011

Vers un contrat social démocratique

La lutte pour la démocratique a pris un essor sans précédent. C’est aujourd’hui, avant tout, dans l’Algérie réelle, l’édification, par des luttes sociales de masse multiformes de plus en plus résolues, de syndicats représentatifs des salariés et des étudiants, de rassemblements de jeunes chômeurs indépendants des pouvoirs publics et du Patronat.

La démocratie c’est d’abord le droit de défendre et de faire aboutir les droits individuels et collectifs. Dans tous les pays, les acquis démocratiques sous le capitalisme sont toujours le résultat de l’action indépendante des forces sociales qui nient la légitimité de l’exploitation capitaliste.

Les revendications de ces groupes sociaux majoritaires se confondent historiquement avec l’intérêt national, c'est-à-dire le développement économique et culturel, l’emploi et la protection sociale, le respect des individus.

Leur affirmation est la condition première pour l’émergence d’un pacte social démocratique.

 

Commenter cet article

Djamal Amran 13/04/2016 16:27

Améliorer la compétitivité de l'Algérie ? Sans blague, mais on est déjà au top du top en la matière (de rapine, évidemment), alors c'est-il qu'ils ont besoin de l'expertise de nos experts ?