Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Bonne nouvelle: à l'initiative du Premier ministre Sellal un compromis semble avoir été trouvé pour tenir compte des revendications des enseignement contractuels. C'est un acte de sagesse relativement inattendu.

A El Esnam, aussi, le bon sens a prévalu. Après une première tentative quasi pavlovienne de masquer les faits, de se retourner contre la victime et contre la population, les responsables de la police semblent faire machine arrière en acceptant de prendre en compte les accusations de la population contre trois policiers tabasseurs.

Dans le même temps, à Bouira à une cinquante de kilomètres d'El Esnam, Pavlov systémique oblige, la police a encore brandi la matraque lorsque les étudiants vont dans la rue.

L'actualité est marquée par la montée des revendications dans les universités, les lycées, et parmi les praticiens de la santé publique. Un trait commun :  le ras le bol  à l'égard de la gestion unilatérale, autoritaire et par conséquent incompétente des services publics.

Ces mouvements ébranlent la lourde machine bureaucratique -bêtise au front de bélier- enfanté et élevé dans un système devenu obsolète. Et, comme son géniteur, allergique à toute réforme de l'intérieur.

Les mouvement de masse en cours expriment et confortent la volonté de plus en plus largement partagée dans le pays d'élever considérablement l'efficacité des services publics. L'expérience nationale et internationale indique que la convergence des usagers et des agents des services publics est déterminante. C'est là le point faible, que savent exploiter les forces de la conservation sociale.

Commenter cet article