Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

La bibliothèque municipale de Oued El Ma. Photo DR

La bibliothèque municipale de Oued El Ma. Photo DR

Les manifestations se poursuivent à Oued El Ma, avec l'approbation silencieuse de l'opinion publique algérienne et de ceux qui savent.  Cette mobilisation d'une petite ville algérienne d'origine antique, mais jusqu'ici anonyme, recèle en elle la force d'une intense certitude citoyenne, face à la forfaiture d'une administration qui déshonore ici l'Etat algérien. Il ne s'agit pas seulement de l'expression d'un espoir déçu par la délocalisation d'une centrale solaire pourvoyeuse d'emplois et de retombées bénéfiques sur l'agriculture locale. La violence de l'intervention des forces anti-émeute c'est celle d'une administration coupable de forfaiture pris sur le fait et qui réprime les témoins révoltés.

 De quoi Ali Benyakhlef est-il le nom?

Car les raisons réelles de la délocalisation ne sont certainement pas dans la brusque "découverte" deux ans après leur affectation, que les 40 hectares attribués à la centrale solaire étaient des terres agricoles. On sait combien de centaines de milliers d'hectares agricoles ont été privatisées par les  prédateurs et autres privilégiés, grâce aux yeux fermés administratifs. Il y a anguille sous roche...

C'est un certain Ali Benyakhlef responsable à la wilaya de Batna qui a indiqué hier à l'APS, que le terrain affecté à l’implantation de la centrale de production d’électricité solaire, est "de nature agricole et, de ce fait, ne peut recevoir le projet". (Liberté)

C'est ce même Benyakhlef, directeur de l’énergie et des mines de la wilaya, qui avait annoncé le 13 février 2014 la construction d'une centrale solaire à Oued El Ma (APS) et "l'affectation d'un terrain de 40 hectares" à ce projet. Le 25 février, le site de la société national ( Sonelgaz-dz) nous apprenons que le contrat de réalisation de cette centrale avait déjà été signé avec l'entreprise chinoise Yingli Solar, le 4 décembre 2013. Vers le milieu de l'année 2014, la population accueille les Chinois qui installent leur base de vie Oued El Ma et y habitent.

Le 6 avril 2015, c'est encore Ali Benyakhlef, qui annonce, toujours par l'intermédiaire de l'Aps, que les travaux de construction de la centrale électrique solaire seront lancés "avant la fin du premier semestre 2015", "près de la mechta El Hassi, dans la commune d’Oued El Ma".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article