Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les titres se ressemblent. "Les sénateurs Algériens adoptent à l'unanimité la loi de Finances 2016". (Maghreb Emergent). "Au Conseil de la nation, on vote comme un seul homme la loi de finances 2016 !" (Le matin-dz). etc. "Comme un seul homme"? En lisant attentivement l'articles qui suit ce titre, on apprend que 121 sénateurs ont voté pour mais que deux autres ont voté contre.

Aucun des  médias public ou indépendants n'a pris la peine de nous faire connaître les motivations du vote de de ces deux sénateurs. S'agit-il  de membre du FFS? Le site officiel du FFS et de son journal proche Libre Algérie étant en "maintenance mode", on n'en aurait saura rien du côté de ce parti. C'est grâce à la rubrique Radar du quotidien Liberté que l'on en saura un peu plus sur ces deux sénateurs.

"Interrogée par des journalistes à l’issue de la séance de vote du projet de loi de finances 2016 au Conseil de la nation, Zahia Benarous, sénatrice du tiers présidentiel, a rendu un vibrant hommage aux deux sénateurs du FFS, MM. Moussa Tamardataza et Brahim Meziani, lesquels, selon la sénatrice, malgré leur opposition au PLF 2016, “ont exprimé leur opinion d’une manière civilisée, étudiée et surtout démocratique”. Mme Benarous, qui a claqué la porte du parti Taj d’Amar Ghoul depuis plus d’une année, a fait part “de son grand respect à ce parti” fondé par “un grand monsieur, Dda Lhocine”, a-t-elle ajouté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article