Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Abane Ramdane. Photo DR

Abane Ramdane. Photo DR

Quelques bons mots du porte-parole des anciens du Malg recueillis par Hafida Ameyar.

"Sur l’affaire de Abane Ramdane, celle-ci se résume à 4 ou 5 personnes : il y a les militaires du CCE et Abane Ramdane. Eux seuls savent les raisons pour lesquelles ils ont éliminé Abane ; certains pensent que c’était Abane qui voulait les éliminer. Il existe peut-être un procès-verbal de réunion décidant de sa neutralisation".

Fakou! Comme si les inventeurs de la gestion secrète (encore en vigueur) des affaires algériennes pouvaient mettre noir sur blanc l'acte fondateur de 1957 qu'est l'exécution de l'animateur politique de l'insurrection. Et puis admirer cette manière de l'ancien ministre de l'Intérieur et de la police de suggérer  que son chef Boussouf et les assassins de Abane Ramdane, étaient en ... légitime défense.

Et la mort “mystérieuse” de tous les colonels de l’intérieur ? demande la journaliste de Liberté.
"Il n’y a pas eu de mort mystérieuse de ces colonels. D’ailleurs, on a très peu témoigné sur leur mort, sur Didouche, Ben M’hidi, Ben Boulaïd, Bouguerra, Amirouche… Ce sont des secrets bien gardés par les autorités françaises. C’est vers les archives françaises qu’il faut aller, qu’il faut exiger que la lumière soit faite, parce qu’il s’agit de responsables de la Révolution algérienne".

Circulez, on n'y est pour rien!

Source: Liberté.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article