Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Hier, les ouvriers et les syndicalistes ont écarté Nourredine Amouri de la direction du syndicat de l'ensemble d'Arcelor Mittal-Annaba et choisissent Daoud Kechichi comme leur porte-parole. Amouri avait été parachuté il y un an par les "instances" de l'UGTA, après que Sidi Saïd, le patron de la centrale, ait mis à l'écart Daoud Kechichi sous prétexte "d'écarts en matière de conduite syndicale".

Après cette décision prise en juin 2014, notre blog titrait : Fin de cycle syndical au complexe sidérurgique d'El Hadjar. Nous écrivions: "Cette mise à l'écart, instamment demandée par l'employeur, semble clore un chapitre de l'histoire syndicale dans le complexe sidérurgique. Dans les secteurs économiques, le complexe d'El Hadjar sera sans doute un des laboratoires des luttes pour jeter les bases du nouveau syndicalisme venu à maturité".

Un an plus tard, les ouvriers et les syndicalistes du complexe d'El Hadjar viennent donc de désigner Daoud Kechichi comme leur porte-parole. C'est lui qui a rendu compte de l'Assemblée générale à la presse: «Il n’y a pas eu de dépassement lors du regroupement des travailleurs devant le siège du conseil syndical où s’est tenue notre assemblée générale extraordinaire avec pour ordre du jour : le retrait de confiance officiel au SG Nourredine Amouri. Nous avons entamé la procédure prévue par les textes de notre centrale syndicale UGTA pour organiser une assemblée générale élective. Cela s’est passé dans le calme et la sérénité. Chacun a aussitôt rejoint son poste de travail. Le complexe active normalement. Je tiens à souligner que les syndicalistes d'ArcelorMittal-Annaba  prennent à leur compte le dossier de Ampta et les revendications de ses salariés».

A. Bouacha conclut ainsi son article du Soir d'Algérie: "Signalons, enfin, qu’interdits d’accès dans l’enceinte du complexe AMA à El Hadjar au lendemain de l’entame de la grève Ampta, le secrétaire général Lotfi Farah et le président du comité de participation Abdelghani Atil sont entrés sans rencontrer une quelconque difficulté au niveau du poste de garde principal du complexe".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article