Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Deux des syndicalistes des tramway d'Oran qui ont conduit la grève de 17 jours et un de leur camarade d'Alger ont été licenciés à la veille des négociations sur les revendications portées par 17 jours de grève à Oran. Les trois traminots font partie de la commision syndicale parrainée par la fédération syndicale des transports pour négocier avec la direction générale de la Setram.

Contacté hier par  le Quotidien d’Oran, Houari Sifi, chargé des conflits au sein de la section syndicale de la Setram d’Oran, dira que le licenciement de trois syndicalistes sur les six composant la commission syndicale chargée des négociations ne peut porter qu’une seule signification: celle de la mauvaise foi de l’administration et de son manque de volonté à entamer de réelles négociations. Il semblerait que l’administration ne veut pas plus qu’un simulacre de négociation afin d’imposer ses propres visions. "L’administration veut choisir elle-même ses interlocuteurs. Elle ne veut pas des représentants qui ont été plébiscités par les travailleurs pour mener cette mission. A quoi sert donc une négociation si tous ses protagonistes sont contrôlés par une seule des deux parties ?, se demande-t-il. Ceci est contraire aux usages et contraire aux lois universelles".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article