Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les principales Bourses européennes ont ouvert fortement en baisse ce lundi 29 juin, sur fond de crainte de voir Athènes sortir de la zone euro. A Paris, elle chute de 4,44 %, à Francfort de 3,97 %, Madrid 4,71 %, Amsterdam 4,10%, Lisbonne 5,6 %. Même la Bourse de Londres perd 2,20 %.

Paul Jorion affirmait hier soir sur le site du journal belge Les Echos: "Nous sommes dans un système financier extrêmement fragilisé, peut-être presque dans une situation à la « Lehman Brothers ». Personne n’avait pensé à l’époque que c’était les fonds monétaires (money market funds) qui allaient provoquer l’étincelle. On ne peut pas colmater toutes les brèches. On ne peut pas maîtriser complètement la situation. C’est pourquoi la situation est détonante. Il y a un million de choses qui peuvent mal tourner. C’est une situation très mal maîtrisée. Si Mario Draghi ou Christine Lagarde devaient affirmer aujourd’hui que la situation est sous contrôle, ce serait de la frime. Du bluff. Personne ne sait ce qui va se passer…"

Paul Jorion, qui fut le premier spécialiste financier à prédire la fameuse crise des subprimes de 2007-2008 , évoque aujourd'hui sur son blog  le comportement des gouvernements grecs qui ont précédé celui d'Alexis Tsipras : "Il y a ce matin une phrase tout à fait significative dans un article du New York Times signé de Landon Thomas et intitulé Panic Sets in Among Hardy Hedge Fund Investors Remaining in Greece : la panique s’installe parmi les fonds d’investissement spéculatif endurcis restant en Grèce. C’est le patron de l’un de ceux-ci qui parle et il dit ceci : "Je n’arrive pas à croire que ces types soient prêts à mettre à feu et à sang leur propre pays. Ils croyaient que tout ça n’était qu’un jeu". Il s’agit donc, mes très chers amis, d’un patron de fonds spéculatif disant à propos du gouvernement grec : « Ils croyaient que tout ça n’était qu’un jeu ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lahlou 30/06/2015 13:44

Ce matin sur la chaîne française BFM tv dans l'émission Bourdon Direct, T? Piketty, l'auteur du best seller "le Capital du XXI siècle" a expliqué que les gouvernements de l'UE sont responsable de l'impasse des négociations rompues par le Gouvernement GREC ce dernier refusant d'être humilié encore plus par ceux qui tiennent le cordon de la Bourse. Il a rappelé que les pays les plus intransigeant face à la proposition d'effacement de la dette grecque ont eux bénéficié de cette mesure et dans pour des montants autrement plus importants que la dette actuelle grecque...Comme quoi, cette question n'est pas purement économique et financière. Il faut empêcher coûte que coûte que des alternatives comme celle esquissée par Syriza ait une moindre chance d'aboutir...Les principes démocratiques dont se gargarisent les dirigeants européens ne valent que lorsque les intérêts des cercles financiers et ploutocrates ne sont pas en cause. Est ce que le peuple grec dont la vaillance est historique, répondra comme il se doit à la question posée par le référendum ? Espérons le! Et que ceux qui croient encore que les peuples font l'histoire apportent leur solidarité active par tous les moyens dont ils disposent.