Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"Une première dans la vie institutionnelle du pays", écrit la rédaction politique d'El Watan qui titre "Congrès du Fln. Le DRS indésirable". Le quotidien précise : "Pour la première fois dans la vie organique du FLN, le volet sécuritaire, dans son sens le plus large, physique et du renseignement, a été exclusivement confié à la DGSN".

La rédaction politique d'El Watan semble regretter la mise à l'écart des services secrets de l'Armée.

Pour un ancien du Pags, dont le parti a souffert en clandestinité et dans la légalité des activités nuisibles de la Sécurité militaire, puis de son successeur le DRS, la mise à l'écart de ce service secret de l'activité d'un parti quelqu'il soit est en elle-même une très bonne nouvelle.

C'est au lendemain du coup d'Etat du 19 juin 1965 et de manière plus décisive depuis le coup d'Etat avorté du 14 décembre 1967 mené par le chef d'Etat major Tahar Zbiri, que le service secret de l'Armée a été chargée de contrôler la société, la vie politique, et de coordonner la répression contre les partis clandestins (Pags, FFS, PRS notamment).

Par effet d'entraînement, le DRS s'est arrogé durant des décennies, en plus de celui des structures de l'Etat, le contrôle de l'encadrement de l'Armée de ligne, l'ANP elle même.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ctoumani 31/05/2015 19:07

cela me rappelle ma jeunesse d'entendre parler du PRS.... merci pour cet article !