Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Belkacem Khencha est en prison depuis deux mois. Ici, manifestant pour les droits des chômeurs à Laghouat en avril 2013.

Belkacem Khencha est en prison depuis deux mois. Ici, manifestant pour les droits des chômeurs à Laghouat en avril 2013.

«Les familles des détenus et les témoins ont été empêchés d’assister au procès, les citoyens également. Ce qui constitue une violation du code de procédure pénale. Devant cette situation, nous avons pris la décision de nous retirer" a indiqué maître Abdelghani Badi membre du collectif d’avocats chargé de la défense des huit militants des droits de chômeurs et des droits humains, emprisonnés à Laghouat.

 

40 millions de doublures

Par Chawki Amari, 12 mars 2015

Des arrestations par centaines dans plusieurs villes, parfois après de simples commentaires sur facebook ou pour avoir filmé des brutalités policières. Des blessés un peu partout, des tabassages en règle, des insultes à caractère raciste et un mort à In Salah suite à la répression des manifestations contre le gaz de schiste.

Pour couronner le tout, en plein 8 Mars à Alger, Cherifa Kheddar, secrétaire générale de l’association Djazaïrouna, est frappée en public par un officier et arrêtée par la police pour avoir tenté de manifester en mémoire aux femmes violées et assassinées par les terroristes. Que fait la police ? A ce niveau de dérapages ou plutôt de glissements programmés vers la méchanceté, c’est sûrement le moment pour l’Algérie de se doter d’une véritable police des polices afin d’arrêter ces brutalités qui s’enchaînent comme sous une pénible dictature.

Pourquoi l’Etat, qui aime à tout contrôler, doublant les ministres par des officiers du DRS, les députés par des sénateurs, les maires par des chefs de daïra ou des walis et les femmes par des tuteurs mâles, n’a-t-il pas encore pensé à doubler la police par une police ? C’est pourtant son idée de base, l’Algérien n’est pas responsable et on ne peut le laisser seul, d’où cette nécessité de toujours mettre quelqu’un derrière quelqu’un et de créer des doublures.

On devrait d’ailleurs tout doubler, avoir deux Premiers ministres, un pour les blagues, l’autre pour les histoires tristes, deux chefs d’état-major, un contre le terrorisme, l’autre pour assurer l’ordre, deux ministres de l’Energie puisqu’il y en toujours un qui tape dans la caisse et on devrait tous et toutes avoir deux maris ou deux femmes, l’un(e) étant souvent de mauvaise humeur. D’ailleurs, dans l’état où est l’actuel Président, on devrait même avoir deux présidents. Sauf que cela poserait un autre problème. Il y aurait deux fois plus de frères de Président.

Source: El Watan.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article