Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

                                  Photo DR

Photo DR

Après sa rencontre avec une délégation du FFS, l’avocat et militant des droits de l’homme Mokrane Aït Larbi a donné son accord pour participer à la conférence du consensus des 24 et 25 février.

«Je n’ai pas beaucoup d’éléments ni d’informations détaillées sur le projet du FFS. Ils se sont présentés avec une feuille blanche, mais je vais prendre part à cette conférence du consensus et je vais exposer ma vision de la situation du pays», affirme l’homme de loi.

Me Aït Larbi, qui a déjà participé aux travaux de la conférence de la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD), ne fait pas dans la discrimination et se dit favorable à toutes les initiatives visant le changement dans le calme et dans un cadre pacifique : «Je pense que toutes les initiatives pour débattre de nos problèmes, quels que soient leurs auteurs, sont les bienvenues. C’est un plus et c’est une bonne chose. A mon sens, l’initiative du FFS et celle de la CNLTD ne sont nullement contradictoires, mais plutôt complémentaires.» Mais les partis composant la coordination ne partagent pas cet avis et ont exprimé dès le départ leur rejet du projet de consensus.

A cette réflexion, Me Aït Larbi estime que chacun est libre de penser ce qu’il veut, dès lors qu’il s’agit d’un débat démocratique : «De mon point de vue, le plus important est de débattre tout en restant pacifique et le débat démocratique c’est aussi cette multiplication d’initiatives qui suscitent un échange de points de vue.» Source: El Watan.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article