Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

73% des lecteurs se disent "d'accord avec l'opposition à l'exploitation du gaz de schiste exprimée par les populaition de In Salah et tamanrasset". C'est, ce matin, le résultat d'un sondage du quotidien Liberté. Ce résultat fait écho à la mobilisation qui s'élargit dans le sud de pays.

Dans ce même quotidien, Farid Abdeladim observe : "Contrairement à ce que nous avons l’habitude de voir dans le reste des villes du pays en de pareilles occasions, ici, les éléments des services de sécurité font, toutefois, jusque-là preuve d’une discrétion exemplaire. Ils adoptent, depuis le premier jour de la manifestation, un comportement, faut-il le souligner, digne de celui que l’on reconnaît à leurs “collègues” des grandes démocraties. Mais, il faut dire aussi que le travail des éléments des services de sécurité a été facilité par le civisme des manifestants très pacifiques d’In-Salah. Et si l’exemple nous venait enfin du Sud ?

Mais, faudrait-il exclure une réactivation de la stratégie de la tension pour tenter de saboter cet élan civique? Car l'enjeu est important. Dans toute l'Algérie, le débat s'enfle autour de la nécessité de fructifier nos sources d'énergie renouvelables, au lieu de s'engager dans une aventure à haut risque écologique. Et dont la rentabilité n'est même pas assurée comme l'explique l'économiste Omar Aktouf.

Dans le Quotidien d'Oran, Zahir Mehdaoui écrit: "En tous les cas, une chose est certaine, la mobilisation contre l'exploitation du gaz de schiste semble aller crescendo, pas seulement au Sud mais également au Nord ou de plus en plus de voix s'élèvent contre la démarche du gouvernement qui veut battre en brèche ce que tous les experts en la matière présentent comme étant un danger environnemental irréversible".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article