Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Après la mort de Abdallah, son successeur va-t-il poursuivre la politique saoudienne favorisant la chute du prix du baril? Des experts expliquent que cette politique vise à démolir les positions de la Russie, de l'Iran et des autres. D'autres experts la motivent par la lutte contre la concurrence déloyale du schiste. La prochaine réunion cruciale de l'Opep se tiendra en juin 2015.

Les cours du pétrole ont rebondi vendredi après l'annonce de la mort du roi Abdallah d'Arabie saoudite, premier exportateur mondial d'or noir. Sa succession semble ouvrir une période d'incertitude sur les marchés. «Le décès du roi survient à un moment délicat pour l'Arabie saoudite», estime Neil Beveridge, analyste de Sanford C. Bernstein & Co.

La peur de l'inconnu va soutenir les prix du pétrole brut", a jugé John Kilduff, partenaire chez Again Capital à New York. "Le roi Abdallah était l'architecte de la stratégie actuelle visant à maintenir une production élevée et à évincer les petits producteurs plutôt que réduire la production".

La stratégie saoudienne de paralysie de l'Opep et encourageant cette dégringolade des prix du baril va-t-elle être affectée par la mort de Abdallah? Le roi Salman confirmera-t-il dans ses fonctions Ali al-Naimi, l'artisan de la stratégie pétrolière du pays depuis 1995? L'AFP cite plusieurs sons de cloche. "Il est possible qu'Ali al-Naimi soit remplacé" selon Phil Flynn, analyste de Price Futurs à Chicago, tandis que Florence Eid-Oakden, économiste en chef d'Arabia Monitor à Londres affirme: "Naimi est respecté et aucun changement ne devrait intervenir tant que l'actuel cabinet restera en place". Point de vue partagé par Fatih Birol, économiste en chef de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Les motivation de la stratégie saoudienne actuelle ne font aucun doute pour le site pro-iranien french.irib.ir/inf qui pose ouvertement la question : "Le complot de la baisse du pétrole maintenu ?". Le site évoque "les analystes qui ont dit que le régime saoudien a fait une fois de plus le jeu des Etats-Unis pour mettre sous pression l'Iran et la Russie" (curieusement, sans citer l'Algérie, ndlr)

" Reste à savoir si le nouveau roimaintiendra ou pas ce complot ?" conclut french irib, qui rappelle cependant que d'autres experts expliquent la politique saoudienne par la lutte contre la concurrence du schiste américain. Pierre Puchot écrit dans Médiapart : "En ce début d’année 2015, le pétrole et la concurrence que livrent désormais les compagnies américaines à l’or noir saoudien est devenu une autre source majeure de dispute entre Riyad et Washington, que le nouveau monarque devra gérer".

La prochaine réunion ordinaire de l'Opep se tiendra en juin 2015.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article