Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Alors que le débats se développe sur la manière de faire face à la nouvelle conjoncture pétrolière mondiale, vos pouvez faire indéfiniment le tour du web sans trouver une seule analyse ou consigne sur les priorités économiques nationales, à partir d'approches de gauche, progressiste, marxiste, islamique ou autres. Rien sur le site d'Alger républicain, rien sur raïna-dz, rien sur le site "perpectives socialistes". Rien du côté du Pst et du Pads etc...  La gauche algérienne a-t-elle  "perdu son autonomie de pensée et d’action", comme l'affirme Abed Charef ou prend-on le temps de réfléchir?

"Le moment est venu de protéger l’outil productif national" affirme par contre Seklouli Amar, le PDG de la Safcer, Société algérienne de fabrication des carreaux céramiques et produits rouges créée en 1987 et implantée dans l'est du pays. "Il est injuste de voir notre marché inondé de produits bas de gamme qui concurrencent déloyalement des produits locaux de grande qualité, soumis de surcroit à une forte taxation. Ne ménageant aucun effort pour encourager l’exportation hors hydrocarbures, les pouvoirs publics sont priés de revoir le nouveau taux de l’IBS (impôts sur le bénéfice des sociétés), inscrit au titre de la loi de finances 2015. L’importateur en mesure de faire de fausse déclaration voit son IBS diminuer de 25 à 23%. Celui du producteur est paradoxalement revu à la hausse. Il passe de 19 à 23%. Une politique de protection de l’outil productif national est désormais indispensable" (Source: El Watan.com).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article