Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

La "concurrence" entre le MALG-SM-DRS et l'Etat-major de l'ANP date de la fin des années 50, avec l'accession de Boumediene à la tête de l'ALN. (La politologie simpliste a réduit cette concurrence à l'opposition entre deux clans,  celui de l'Ouest dit clan d'Oudjda et celui de  l'Est appelé plus tard BTS).

Boumediene a assis son pouvoir en s'appuyant sur ces deux pôles militaires. La tentative avortée de coup d'Etat du chef d'état-major Zbiri en décembre 1967 a modifié l'équilibre entre ce deux pôles, en renforçant le poids de la Sécurité militaire (SM), qui devient le principal instrument politique du régime. Ainsi, les prérogatives formelles du commissariat politique de l'ANP et du département politique de l'Etat-major ont été considérablement réduites au profit de la SM.

Cependant, Boumediene a favorisé le maintien de l'influence politique informelle de l'Etat-major-historique, personnifié par l'omniprésent commandant Azzedine, représentant les "maquisards de l'intérieur". Au cours des années 80, ce courant a gardé cette influence informelle, appuyant par exemple des ministres progressistes comme Brerhi et Mentouri, ou la fraction El hachemi Chérif du Pags.

Comment les choses ont-elle évolué pendant la décennie noire? On sait que l'ensemble de l'ANP a été mise directement sous la tutelle et la surveillance du DRS. 

Placée au début des années 2000 sous la direction d'un nouveau commandant en chef, l'ANP a connu des mutations significatives. L'Etat-major a progressivement retrouvé ses prérogatives dans la conduite des affaires militaires. Ce processus semble se traduire par la normalisation des prérogatives du DRS, service de sécurité de l'armée. C'est sans doute le point fort républicain du bilan de Bouteflika.

Cette normalisation républicaine du rôle du DRS va-t-elle favoriser la mise aux normes républicaines de l'Etat algérien? (à suivre)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article