Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Ghazi Hidouci: "La réduction des inégalités est une priorité absolue"

 

Conclusion de l'article de Ghazi Hidouci paru le 28 décembre sur le site Algerie-watch et intitulé « Un pas en plus. Pour un système politique de Liberté, de Droit et d’Equité"

 

"Il me semble qu’enfin l’importance accordée à la grande question de la pauvreté et des inégalités est très insuffisante. C’est de mon point de vue le plus grand danger humain et politique que risque de rencontrer l’Algérie. L’économie de prédation est dans une situation de post-conflit.

Le manque d'anticipation des décideurs et l'abandon des pratiques de la planification urbaine en tournant le dos aux réalités vécues par populations au niveau des territoires peuvent entrainer, sans redressement significatif des désordres politiques, économiques et sociaux. L'urbanisation en pays avancés s'est réalisée dans un environnement dominé par les économies nationales dirigées par les Etats, alors que l'urbanisation ici s’effectue dans un environnement dominé par la dynamique de la spéculation, avec des capacités d'action des États nettement diminuées.

Mettre en place un écosystème urbain viable peut être à même de tirer avantage de l'urbanisation rapide du territoire. Cet écosystème doit viser autant que possible à développer les moyens financiers autonomes et durables au sein des territoires, en tirant profit de toutes les potentialités qu’ils recèlent. Tout part en réalité de la capacité des territoires à définir une vision partagée par tous les acteurs du développement endogène et durable desdits territoires. Ce travail en amont est nécessaire pour fonder la légitimité des investissements à mettre en place, ce qui facilite le remboursement des emprunts correspondants.

Enfin, une réforme fiscale radicale est indispensable : diminuer fortement les impôts et taxes payés par la majorité de la population et augmenter fortement et progressivement les taxes et impôts sur les plus riches et le foncier national et étranger. En d’autres termes, il s’agit de la mise en place d’une réforme fiscale radicale en faveur de la justice sociale et de la redistribution des richesses, de l’abrogation d’une partie des taxes imposées aux pauvres et la taxation des plus riches.

La réduction des inégalités est une priorité absolue. Une action résolue en ce sens est très importante parce que, au niveau algérien, de plus en plus d’individus se rendent compte que le pays et la société sont confrontés à des problèmes globaux, à des inégalités mondiales, qui causent des dégâts au climat, influent sur les migrations, et provoquent des guerres. 

Telles sont les grandes questions que les débats associatifs locaux doivent prendre en charge dans la perspective de leur appropriation citoyenne. Et donc dans le but de mettre en place les conditions d’une véritable émancipation".

 

Texte intégral : algeria-watch.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article