Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les dissidents de l'establishment préparent la rentrée. Les uns planchent sur les ressources offertes par la transitologie, la science de la transition vantée par Chafik Mesbah. Mouloud Hamrouche vient de juger que l'opposition était inexistante. Son appréciation du rôle de l'ANP continue d'être adaptée au tempérament des uns et des autres. L'ancien premier ministre Ghozali expliquait le principal obstacle au changement par une résistance secrète: "Le véritable régime est donc un parti secret qui dispose de 2 à 3 millions de membres qui tiennent les appareils de l'Etat et ses moyens. Ils sont désignés par le noyau des services et travaillent pour eux". Il estime qu'une intervention de l'ANP -"non militaire"! précise t-il- est nécessaire pour débloquer la situation.

Sans doute conforté par la "révélation" de Sid Ahmed Ghozali, Kamel Daoud brode ce matin avec plus d'assurance, sur son thème favori : l'inertie de la population. Il va plus loin: le peuple le fait douter désormais de l'utilité de son sacrifice chroniqueur. "Retour à la question de fond : faut-il se battre pour des gens qui sont contents de leur sort, miettes et moutons ou de leurs choix face aux désordres ? Faut-il se sacrifier pour des gens qui ne le comprennent pas ou qui le refusent ? Le militant est-il dans l'erreur optique ou est-ce la majorité qui est dans le besoin de sécurité et pas celui de justice? Au choix de chacun". Kamel Daoud se dit confronté en quelque sorte à la seule force de son âme: "Car l'autre question est encore plus sans réponse : est-il possible, pour certains, de ne pas lutter contre l'injustice sans en mourir justement ? Est-il possible de dire non à soi-même sans souffrir ?"

L’ex-sénateur Mokrane Aït Larbi veut éviter cette souffrance cornélienne, quasi-mystique. Avec trois mois de retard sur un ex-général tankiste, dans un communiqué repris par El Watan, il nous donne la clé du changement . " C’est le commandement de l’Armée qui possède les moyens matériels et humains, les compétences qui lui permettent de contribuer de manière efficace à la mise en place d’un processus de changement démocratique pacifique et la restitution de la parole au peuple”.

Mosbah Hammou, militant FFS à Ghardaïa, semble donner la tonalité de la réflexion des militants de base sur la rentrée politique. A l'annonce du verdict de prison ferme en appel contre Youcef Ould Dada, le vidéaste amateur qui a osé filmé des ripoux en plein chapardage, il dit : «C’est une affaire politique qui va empêcher l’apaisement ici, c’est pour nous un procès très énigmatique qui peut en révéler plus sur tout ce qui se passe actuellement à Ghardaïa.»

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lahlou 03/09/2014 16:30

Selon les propos du journaliste M.Habili du "jourdalgerie.com" du 03 de ce mois, le citoyen mis en cause aurait "fabriqué" la vidéo et c'est ce fait quilui a valu d'être inculpé puis condamné par la justice. Il précise quant même que les laboratoires experts qui ont mis en évidence ce "faux" sont celui de la DGSN puis de la GN... les seuls à être en mesure de procéder à de telles "expertises".