Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Les lecteurs des nombreux journaux indépendants ne trouveront pas une seule ligne donnant la parole aux travailleurs sur les motivations qui les poussent à  stopper simultanément le déchargement de l'acier brut en provenance de l'usine polonaise d'Arcelor-Mittal, et l'activité du laminoir rond qui dans le complexe même transforme cet acier en tube de pipes-lines pour Sonatrach.

Ces journaux se limitent à triturer des communiqués tarabiscotés, publiés conjointement par la direction et des syndicalistes (désignés par la centrale syndicale). On pressent pourtant que cette double action ouvrière a des motifs très sérieux. Elle est sans doute étroitement liée à la contestation de la fermeture prolongée du haut-fourneau N°2 qui fournissait l'acier transformé ensuite à El Hadjar. 

Le blogueur est en droit d'émettre l'hypothèse de le rusé et avide Lakshmi Mittal gagne beaucoup dans la poursuite de cette fermeture. Nous remettons en ligne un article publié sur le blog, le 2 septembre 2014 où cette hypothèse est confortée par des faits troublants.

 

HAUT-FOURNEAUX 

Lakshmi Mittal joue Dabrowa Górnicza contre El Hadjar

 

Le Haut-fourneau n°2 de Dabrowa Górnicza en Pologne (Photo) a subi une modernisation accélérée en 2013. A l'inverse, le haut-fourneau n°2 d'El Hadjar est mis à l'arrêt en Algérie. Lakshmi Mittal poursuit le redéploiement de l'activité de production d'acier brut, vers l'Europe de l'Est.

On se rappelle qu'après un simulacre de renationalisation, le milliardaire indien avait gardé la direction stratégique du complexe sidérurgique d’El Hadjar, assortie même de plusieurs centaines de millions de dollars pour le "moderniser". Le pourrissement du climat social semble servir à justifier les retards pris dans la modernisation du complexe, pour laquelle l'Etar algérien a payé rubis sur ongle.

Conséquence de la fermeture du haut-fourneau n°2 : la presse annonce que l'Algérie importe "de Pologne" 10.000 tonnes de biellettes pour la fabrication, par le laminoir a froid d’El Hadjar, des tubes nécessaires aux pipelines de Sonatrach. Smaïl Kouadria député du PT et ancien dirigeant du syndicat UGTA du complexe de Annaba offre même des cadeaux à M. Mittal pour cet auto-dépannage. Il confie à El Watan : "En ma qualité de député, j’ai saisi le ministre du Commerce pour lui demander son approbation pour l’exonération de frais de douane relatifs à la matière première (lingot d’acier) prévue en importation de Pologne.»

Auto-dépannage, car ce que Kouadria député d'un parti chantre de la production nationale et avec lui l'ensemble de la presse algérienne  oublient de mentionner : ces lingots ne viennent pas d'un lieu vague nommé Pologne. Ils sont fabriqué par le haut-fourneau du site polonais de Dabrowa Górnicza, appartenant à ... Arcelor-Mittal Europe. Selon son rapport du 9 mai 2014, c'est principalement à la remise en activité de ce haut fourneau polonais qu'Arcellor Mittal-Europe attribue l'augmentation de 4,3% de sa production d'acier brut, au 1er trimestre 2014. Ce haut-fourneau avait bénéficié, contrairement à celui d'El-Hadjar, d'un programme accéléré de  modernisation en 2013 d'une valeur de plus de  valeur 256 millions de zlotis (60 millions d'euros environ).

Globalement, et en grande partie grâce au site polonais, ArcelorMittal Europe affiche au 1er trimestre 2014 un gain opérationnel de € 58 millions qui suit une perte opérationnelle de € 396 millions au 4ème trimestre 2013. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article