Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"Il faut parvenir à créer un consensus pour mettre en place un gouvernement et des institutions capables de diriger le pays (...) mais aller avec nos forces pour rétablir la situation n’est pas une solution et ne peut constituer une solution", a déclaré M. Sellal dans un bref entretien à l'APS.  

"De toute manière, la constitution algérienne est claire sur ce type de situation, elle interdit à nos troupes" de traverser les frontières, a ajouté M. Sellal à l’issue d’un entretien qu’il venait d’accorder, au secrétaire américain à l’Energie, Ernest Moniz.

M. Sellal a rappelé à ce propos la vision de l’Algérie sur le règlement de la crise libyenne qui doit être régional, basé sur un processus de rapprochement en Libye.

"Notre vision est claire sur cette affaire nous n’acceptons pas d’interventions étrangères à nos frontières, nous privilégions un règlement régional", a-t-il dit, tout en reconnaissant "que la question libyenne reste très difficile" car le pays ne dispose ni d’une armée ni d’une police pour rétablir l’ordre.

Source: APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article