Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Une rencontre se tiendra le 7 septembre 2014 avec le soutien de l'Union européenne, sur un thème branché: «Pour un droit du travail inclusif». Inclusif, Qu'est-ce à dire ya haoudji ? Les organisateurs expliquent : "De par le monde et depuis plusieurs années, la tendance globale est à l’introduction de plus de flexibilité dans les relations de travail".

 

Le joli mot de "flexibilité", qui fait penser aux sports cyclistes,  avait été inventé par les néolibéraux occidentaux pour lancer, dans les années 90, une vaste opération de précarisation du salariat, donnant aux employeurs la possibilité de rompre plus aisément les contrats de travail, d'allonger la durée du travail  la nuit et les jours fériés, sans contrepartie, etc.

On sait que le nouveau Code du travail en préparation est l'occasion, selon les espoirs du courant néolibéral algérien, d'engager un processus de pouvoir sans partage sur leurs salariés des secteurs économiques, pour les reformater à leur guise. Ce courant de plus en plus influent dans les appareils de l'Etat, bénéficie de la neutralisation des syndicats par le pouvoir et de l'absence de stratégie économique cohérente.

La délégation de l'UE qui apporte son label à la flexibilité algérienne oublie de mentionner que cette politique mise en œuvre depuis une vingtaine d'année en Europe a conduit à l'accroissement sans précédent du chômage, et de la pauvreté qui va avec.

Voici la brève d'El Watan:

 

Reprise des matinales de Care

Continuant son programme de rencontres, le Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE) avec le soutien de la Délégation de l’Union européenne en Algérie, organise dans son nouveau format les matinales. La rencontre se tiendra le 7 septembre 2014 à l’hôtel Hilton (Alger) et aura pour thème : «Pour un droit du travail inclusif». De par le monde et depuis plusieurs années, la tendance globale est à l’introduction de plus de flexibilité dans les relations de travail. Pour les entreprises, cette évolution est motivée par la volonté d’améliorer leur compétitivité pour mieux s’adapter aux conditions du marché et à la conjoncture économique.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lahlou 08/09/2014 21:00

Il aurait été utile de publier les compte-rendus de presse consacrés à la session des "Matinales de CARE" consacré à la "flexibilité de la relation de travail". Contrairement à votre déduction, les consultants en charge de la communication ont mis l'accent sur le fait que l'introduction d'une "certaine" flexibilité dans les relations de travail notamment dans le recours au CDD doit aller
dans le sens de la réduction du "travail salarié informel" qui est nuisible tant au salarié qui le subissent qu'aux employeurs qui y ont recours enfin détruit le système de protection sociale. C'est sur le terrain de la durabilité du système de protection sociale ( retraite, assurance maladie et accident du travail, etc.) que se joue la vraie réponse à la précarité de la relation salariale et que résident les vrais risques d'un élargissement de la précarité sociale.