Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le président Barack Obama avait donne le ton, dimanche 29 juin, en mettant en garde contre les menaces que représentaient les Européens "aguerris" embrigadés dans le jihad en Syrie et en Irak. Il ne précise pas : "Aguerris" sous le regard bienveillant des services américains, depuis 2011, en Libye et en Syrie...

Les images de l'offensive de l'EIIL sont omniprésentes dans les médias occidentaux qui font preuve d'une curieuse complaisance à l'égard des djihadistes. L'analyste Michael Shaw note sur le blog Bag News Notes que les images diifusée par l'agence britannique Reuters peuvent avoir un impact de "propagande" et "font comme si ce groupe, encore largement inconnu, possédait toute l'Irak"

Les attentats meurtriers du 11 septembre avait fourni à Georges Bush le pretexte pour proclamer la "guerre mondiale contre le terrorisme" et choisir l'Irak  comme front principal de cette guerre. Obama va-t-il assigner un rôle similaire à l'offensive djihadiste spectaculaire en Irak, moussée par les médias occidentaux? Sur le web, une carte (fausse carte, disent des experts) est supposée illustrer les plans de conquête établis par l'EIIL. Elle porte, pour les cinq prochaines années, sur un territoire s’étendant du Maroc, et même de l'Espagne, rebaptisée El Andalus,  jusqu’aux frontières chinoises, à l’Est..

Menaces sur l'Europe mais alertes en ...Afrique

Reprenant la mise en garde d'Obama, c'est naturellement la Grande-Bretagne qui embraye. Le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg et le ministre aux Transports Patrick McLoughlin, confirment, sans les détailler, l'adoption de nouvelles mesures face "à de nouvelles menaces crédibles".

Depuis l'annonce du président américain, des alertes ont été émises... en Afrique. Cela concerne l'Ouganda où l'ambassade annoncent un projet d'attaque contre l'aéroport international d'Entebe pour hier 3 juillet au soir. L'annonce a d'ailleurs été mal été accueilli par le gouvernement dont le porte-parole le porte-parole Ofwono Opondo, a regretté que les Etats-Unis se soient montrés "trop réactifs" à la menace. En Algérie, l'ambassade des Etats-Unis met en garde ses ressortissants contre une possible attaque, aujourd'hui ou demain, par un «groupe terroriste non identifié»,

Au Maroc, le roi Mohamed VI ne perd pas le nord.

Connu pour ses capacités à exploiter les ambiances médiatiques mainstream, Le roi du Maroc publie le 2 juillet un nouveau dahir (décret royal) dont l’article 7 interdit aux imams « l’exercice de toute activité politique et syndicale » et même « toute position qui peut avoir un caractère politique ou syndicale ». La nouvelle loi précise également que sont bannis « tous les discours et actes qui peuvent perturber la tranquillité, la sérénité et la tolérance ». Le dahir suscite des oppositions. Pour K. Cherkaoui Semmoumi, vice-président du Centre marocain des droits de l’Homme (CMDH), « interdire aux imams une activité politique est tout à fait normal dans la mesure où cela peut gravement influencer ses prêches et son discours ». Pour lui « il faut dissocier l’activité politique du droit à l’activité syndicale », comme en Tunisie ou en Algérie, où les imams ont le droit de se constituer en syndicat. Khalid Cherkaoui Semmoumi, voit dans ce texte une entorse à la Constitution: "Ce texte est inconstitutionnel, même s’il s’agit d’un dahir. Les imams ont acquis certains droits grâce à leurs manifestations et à toutes les répressions qu’ils ont pu subir. On ne peut pas leur interdire ce droit, qu’est celui de revendiquer ce dont ils ont besoin".

 

George W. Bush et Tony Blair se félicitant mutuellement lors du sommet de l'OTAN à Istanbul le 28 juin 2004

George W. Bush et Tony Blair se félicitant mutuellement lors du sommet de l'OTAN à Istanbul le 28 juin 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article