Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les ouvrières syndicalites Sonia Jebali et Monia Dridi, en grève de la faim depuis dix jours continuent la bataille, avec l'aide de leur comité de soutien. Elles ont imposé un nouveau tour de négociations le vendredi 27 juin avec des représentants du groupe aéronautique français Latécoère.

En 2011, elles ont été les initiatrices de la création d'un syndicat dans filiale tunisenne du groupe Latécoère. Le personnel a réussi au bout de plusieurs mois de lutte  à obtenir une augmentation de salaire, le paiement des heures supplémentaires et une couverture sociale, ainsi que la réintégration des ouvrières et ouvriers  licenciés pour donner l’exemple...

Seules les deux syndicalistes, Sonia Jebali et Monia Dridi, n'ont pas été réintégrées...

greve_atelec1

« Les patrons ont exigé notre élimination. Ils considèrent les syndicalistes comme des éléments perturbateurs et veulent protéger les autres ouvriers de nos idées. Autrement dit, ils ont réussi à bafouer les droits syndicalistes et ils ont imposé ça à l’UGTT qui a signé pour donner son accord sur notre licenciement et ne soutient plus nos actions légitimes », déplore Sonia.

Source: Nawaat.org

Tunisie. Sonia et Monia, face au groupe français Latécoère
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article