Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Allison Drew, historienne anglaise de l'Université de York, animera une  rencontre-débat sur ce thème, à l'initiative du Rassemblement de gauche R(de)G.

Lundi 12 mai 2014 à 17 h 

Cela se passe à Alger, au centre de Ressources, 2 rue des Frères Ader (2ème étage). (Cette ruelle mène à la rue de Tanger, juste après la Cinémathèque de la rue Ben M’hidi, en venant de la Place Emir Abdelkader).

 

"Le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie coïncide avec la montée en puissance d’une nouvelle génération d’historiens et d’historiennes, dont beaucoup sont anglo-saxons", écrivait il y a deux ans, Jean-Pierre Séréni, rendant compte d'un colloque organisé à l’Université de Portsmouth (Royaume-Uni), en mars 2012, sur le thème des « révolutions algériennes et arabes ». Allison Drew était présente

EXTRAITS:

"Le professeur Allison Drew, de l’Université de York, a dressé un parallèle fascinant entre l’Algérie et l’Afrique du Sud de l’apartheid quant aux relations entre communistes et nationalistes, des années 1920 à l’indépendance. Il n’y a pas eu une politique unique dictée par la IIIe Internationale, mais plutôt une adaptation contrastée aux considérations locales. Pendant la seconde guerre mondiale, le Parti communiste participe à l’effort de guerre au sud du continent alors qu’il est réprimé au nord et que ses responsables y sont emprisonnés. En Afrique du Sud, le Parti communiste a pu prendre sa place dans le mouvement national, l’African National Congress (ANC) ; tandis que, à Alger, le Front de libération nationale (FLN) défendait une conception organique de l’unité, n’admettant que des ralliements individuels, excluant de fait les communistes de tout poste de responsabilité et leur refusant toute autonomie politique. Même différence sur les modes d’action : l’ANC a été influencée par Gandhi (qui a passé dix ans dans le pays) à mener des campagnes de non-violence dans la minorité indienne alors que le Parti communiste algérien (PCA) et le FLN ont privilégié l’action militaire".

 Prof. Allison Drew, Department of Politics  University of York. Photo/DR

Prof. Allison Drew, Department of Politics University of York. Photo/DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article