Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Polex est un groupe de communistes français dits "orthodoxes" proche du groupe PADS, qui s'exprime , de loin en loin et unilatéralement, au nom des "communistes algériens". Polex fait le point sur la question du gaz de schiste, et se prononce en faveur de la politique adoptée par le pouvoir dans notre pays.

 

Il prend d'abord d'emblée ses distances avec l'interdiction de la fracturation hydraulique votée en France. "Notre pays est l'un des rares à économie développée à prendre cette décision, alors même qu'il doit importer ses ressources énergétiques (uranium, pétrole et gaz ), et que le processus de désindustrialisation y est massif. Beaucoup d'autres pays ont choisi le chemin inverse: les USA, qui espèrent grâce à l'exploitation déjà lancée, sans souci "superflu" de l'environnement, devenir en une décennie autosuffisants en matière d'énergie; la Pologne*,qui compte ainsi ne plus dépendre du gaz russe; et même l'Algérie, qui songe à l'épuisement de ses gisements actuels". Rien sur les mouvements populaires hostiles à la fracturation hydraulique qui ont imposé son interdiction en France. Rien sur les mouvement qui se développent dans tous ces pays, y compris aux Etats-Unis (voir photo).

Concernant l'Algérie, le groupe Polex soutient sans état d'âme la politique du pouvoir. "Dans le contexte international de risque de pénurie énergétique dans un avenir pas si lointain à l’échelle de l’humanité, les Algériens ont-ils tort ou raison de vouloir exploiter ces ressources ? Faire les bons choix c’est, nous semble-t-il, mettre en œuvre les moyens de production les moins polluants pour notre atmosphère mais c’est aussi permettre des avancées technologiques par l’expérimentation d’extraction de nouveaux gisements. Le choix fait par l’Algérie peut , peut-être, permettre de découvrir de nouvelles méthodes moins polluantes pour extraire les gaz et les huiles de schiste".

Les dangers de la fracturation hydraulique sont-ils réels? "Pour ou contre, il est indéniable que les exploitations réalisées aux États-Unis et au Canada ont fait progresser les méthodes de fracturation de la roche de schiste", affirme notre expert orthodoxe. Contre tout évidence. 

Aux USA -c'est une première- deux tremblements de terre survenus en avril ont été directement liés à la fracturation hydraulique. Les autorités de l'Ohio ont ordonné, le 10 avril, la fermeture d'un puits d'extraction (Lire: naturealerte.blogspot). En Janvier 2014, une étude menée par l'Associated Press a constaté que la pollution de l'eau dans quatre États américains étaient directement liée aux puits d'extractions et en a conclu que la pollution était beaucoup plus répandue que l'industrie le reconnaît elle même. Un mois auparavant, une étude publiée par l'Université du Missouri a démontré que les fluides utilisés lors de la fracturation hydraulique sont des perturbateurs hormonaux qui peuvent conduire à la stérilité, à des cancers et à une multitude d'autres problèmes de santé. Actuellement, l'Environmental Protection Agency (EPA) américaine mène une étude approfondie sur l'impact potentiel de la fracturation hydraulique sur les ressources en eau , ses résultats devraient être publiés vers la fin de l'année .

La conclusion de l'"étude" publiée par le groupe Polex semble être un décalque de l'argumentaire futuriste du lobby pétrolier américain. Appliquant la formule de Franz-Josef Strauss: "Il faut mettre les principes très haut, ainsi on peut plus facilement passer en dessous", l'expert écrit :

"En attendant que l’homme trouve un moyen permettant à un coût raisonnable d’obtenir des gaz dont tous nos océans regorgent, l’hydrogène et l’oxygène, en substitution des énergies fossiles dont les réserves seront un jour épuisées, l’humanité peut-elle aujourd’hui faire l’impasse sur l’extraction de ces gigantesques ressources énergétiques ? Nous pouvons nous poser la question ! On peut également se poser la question sur ce qui est le mieux pour la santé de la planète. Faut-il ne pas exploiter ces ressources énergétiques et laisser la Chine consommer du charbon deux fois plus producteur de gaz à effet de serre que le gaz ou au contraire, faut-il rechercher des méthodes d’extraction des gaz et huiles de schiste respectueuses de l’environnement et qui n’auront plus besoin d’eau ni peut-être de produits chimiques ?".

Texte intégral : http://www.collectif-communiste-polex.org/bulletin/bulletin_113_art3.htm

 

 

*L'EUPHORIE POLONAISE EST FINIE

Après Exxon, Talisman et Marathon Oil, le groupe Total vient d'abandonner le forage de gaz de schiste en Pologne. En 2011, l'agence américaine d'information sur l'énergie avait attribué généreusement à la Pologne 5 000 milliards de mètre cubes de réserves, suscitant l'enthousiasme. Mais ce chiffre avait été brutalement divisé par cinq un an plus tard par l'Institut polonais de géologie.

Source: Le monde.fr

DR. Masque de Gorgone récemment restitué à l'Algérie

DR. Masque de Gorgone récemment restitué à l'Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article