Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Pas de sondage sur les intentions de vote des Algériens pour les présidentielles de 2014.

 

On se rappelle qu'avant les élections législatives de 2012, le journal El Watan avait publié un sondage réalisé par l'institut Ecotechnics. Deux années plus tard, aucun journal n'a pas jugé utile de dépenser de l'argent pour sonder les Algériens.

Sur El Watan, cette année, à deux jours du vote, pour avoir une idée de notre état d'esprit, il faudra se contenter de cette une où le journal de référence titrait hier : "La grande peur de l'Après 17 avril". L'article qui va avec, signé Adlène Meddi et Mélanie Matarese, nous informe sur nos sentiments profonds: " les plus défavorisés commencent à stocker des denrées alimentaires et les plus riches envoient leurs enfants à l’étranger". Aucune information n'est bien sûr publiée pour étayer l'existence de ces comportements paniques.

Sur l'autre versant de la presse "indépendante", dans l'Expression, on peut lire aujourd'hui un diagnostic inverse : "A 24 heures de la fin de la campagne électorale, la sérénité l'a finalement emporté". Les principaux titres sont de la même veine sereine : "Ouyahia séduit en Kabylie", "Benflis triomphe à Béjaïa", "Chaleureux accueil pour Sellal dans les Hauts-Plateaux".

Et si les Algériens, pour préparer un vrai changement de système, avait aussi besoin d'une vraie presse de qualité.

Dessin: Reflexions J

Dessin: Reflexions J

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article