Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Pablo Neruda qui obtint en 1971 le prix Nobel de littérature, onze ans avant Garcia Marquez, dit à propos de Cent ans de solitude, l'œuvre majeure de son cadet  :  " C'est le plus grand roman écrit en langue espagnole depuis Don Quichotte ».

Lu dans la biographie de Gabriel Garcia Marquez publié hier soir dans le journal Le Monde : "Il arrive à Paris en pleine guerre d'Algérie, fréquente les milieux du FLN et, pour délit de faciès, s'expose ainsi aux « ratonnades » alors pratiquées par la police française". 

Gabriel Garcia Marquez qui voulait que le monde devienne socialiste disait: «Je crois qu'il le sera tôt ou tard. J'ai des idées politiques bien établies, mais mes idées littéraires changent selon ma digestion.»

Je n'ai pas encore réussi à trouver des récits sur la "période FLN" de l'écrivain.  On connait davantage les circonstance de son soutien constant à la Révolution cubaine. Dès 1959, il se rend dans l'ile et se lie d'amitié avec Fidel Castro, pour toujours. 

photo José Goitia/ap

photo José Goitia/ap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article