Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Un Algérien trader de hedge fund reconverti dans la "haute" politique algérienne, face à un Argentin Prix Nobel de la Paix. Deux avis opposés sur l'origine de la crise au Venezuela. Le blog accorde naturellement plus de place aux citations du voisin latino-américain. 

 

"Il est à craindre que l'Algérie vive l'expérience vénézuélienne", titre El Watan sur une phrase de Kamal Benkoussa. Candidat présidentielle, privé de signatures mais fréquentant assidument les salons néolibéraux algérois, ce trader de hedge fund anglo-saxon reprend en bon néolibéral mondialisé, les arguments de ses congénères vénézuéliens. "L’Algérie, en effet, ressemble a s’y méprendre au Venezuela, affirme Benkoussa. Il est donc à craindre qu’elle vive l’expérience vénézuélienne dans un avenir proche si nous ne changeons pas structurellement notre économie (...). En effet, la crise que vit aujourd’hui le Venezuela est symptomatique de l’échec de la politique sociale menée par le défunt président Chavez (...)Le Venezuela paie tout simplement le prix de son mauvais modèle de développement économique qui est basé sur la rente pétrolière".

Adolfo Pérez Esquivel, dont l'analyse est aussi publiée ce matin, est un Prix Nobel de la Paix argentin. Il précise d'emblée l'origine de la crise:

"Le Venezuela est actuellement menacé par des tentatives de coup d’Etat venant de la droite latino-américaine et du gouvernement des États-Unis, ce qui n’est en soi pas nouveau et qui ne peut faire l’ombre d’un doute. Tous les pays d’Amérique latine, via la Communauté d’Etats d’Amérique latine et de la Caraïbe (Celac), l’Union des nations sud-américaines (Unasur), le Mercosur et l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (Alba), ont fait des déclarations communes reconnaissant la tentative de déstabilisation de la démocratie vénézuélienne et exprimant leur solidarité, ainsi que la nécessité d’un dialogue(...).L’ancien président Hugo Chavez a remporté ses dernières élections avec une marge de plus de 10%. Comme il n’a malheureusement pas pu assumer sa charge jusqu’au bout, de nouvelles élections ont été organisées sous l’égide d’observateurs internationaux, levant tout doute quant à la légitimité du nouveau président. Nicolas Maduro a gagné, le projet bolivarien initié par Chavez a ainsi une nouvelle fois gagné, parce que la majorité des Vénézuéliens comprend que le pays s’est amélioré et est devenu plus égalitaire.

En effet, c’est grâce à ce processus que le Venezuela a pu, pour la première fois de son histoire, être maître de ses propres ressources pétrolières et les mettre au service du peuple, du continent, et même des États-Unis lorsqu’ils furent dévastés par l’ouragan Katrina.

Le Prix Nobel de la Paix argentin fait le bilan de la politique social de Hugo Chafez:

"Pendant la dernière décennie, le gouvernement a augmenté les dépenses sociales de plus de 60,6%, et le Venezuela est aujourd’hui le pays présentant le niveau d’inégalité le plus bas de la région après l’avoir réduit de 54% et avoir diminué la pauvreté de 44%. Sur le plan de l’éducation, le Venezuela se trouve à la seconde place en Amérique latine, et à la cinquième place à l’échelle mondiale, avec proportionnellement le plus grand nombre d’étudiants. Plus de 13 721 cliniques ont été créées dans des quartiers auparavant délaissés par l’État, et le système de santé publique comptabilise près de 95 000 médecins. Enfin, entre autres réussites, plus de 500 000 logements ont été construits, le pays s’est doté d’une véritable politique publique de formation à la pratique sportive".

DR. Avant sa mort, Hugo Chavez avait remporté ses dernières élections avec une marge de plus de 10%.

DR. Avant sa mort, Hugo Chavez avait remporté ses dernières élections avec une marge de plus de 10%.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ouas Ziani 04/04/2014 23:34

Et à qui Benkoussa attribue la crise qui dure depuis 2007, à Milton Friedman, Thatcher et Reagan ou à Hugo Chavez ?