Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

« Quel que soit le président élu, les jeux sont faits pour assurer la survie du système". On aurait pu penser que ce constat, rendu public par le MDS, le pousserait au boycott actif. Non: "Pour cette raison, le MDS a décidé de voter blanc lors des élections présidentielles du 17 avril" ».

Un membre du bureau politique du MDS, précise que son mouvement œuvrera pour que les élections n'aient pas lieu, mais explique curieusement que tant qu'à faire «il faut être présent le jour de l’élection et mettre un bulletin blanc".

Il faudra alors expliquer à des électeurs, fortement désabusés, que l'alternative raisonnable n'est pas de boycotter ou éventuellement de soutenir le candidat le plus proche de leurs convictions, mais de répondre à invitation de ce même système en allant le 17 avril ... faire acte de présence "citoyenne" dans les bureaux de vote. Le seul résultat de cette consigne est de réduire le taux de cette abstention qui est le danger le plus crucial pour le sytème. Et accessoirement, de favoriser le candidat Bouteflika, qui a mauvaise presse dans les milieux où évolue le MDS. Cette démarche est si sophistiqué qu'elle en devient insignifiante. Gageons que les membre de ce groupe eux-mêmes préféreraient sans doute utiliser plus sainement le jour de repos électoral!

Certains se rappeleront peut-être que le Pads, autre envers groupusculaire du groupusculaire MDS, avait donné une consigne similaire lors des législatives de 2012. Dans un article intitulé Voter nul, à quoi ça sert? j'avais noté : " En fait, dans sa logique participationniste, l’appel du Pads ne laisse pas d’autre alternative que de d’aller voter « nul ». Le vote nul, auquel appelle le Pads, n’aura pour seul résultat, s’il était entendu, que d’améliorer les taux annoncés par M. Ould Kablia, au soir du scrutin. Cette démarche n’améliore pas d’un iota le rapport de forces en faveur des forces du changement. Voter pour voter, autant voter pour les candidats du Pst ou du Ffs, ou même pour le Pt, là où il présente un bon candidat. Quel progressiste normalement constitué, irait se fatiguer à voter nul, uniquement pour faire civiquement plaisir au ministre de l’intérieur, ou au Pads ?"

DR

DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article