Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

DR

 

 

 

 

Ce matin, la presse s'efforce encore de la déchiffrer.

 

 

 

Sous le titre "Louisa Hanoune : En attaquant le DRS, on donne des prétextes à une intervention étrangère", la rédaction de Maghreb Emergent écrit: "Louisa Hanoune, suggère un observateur, serait dans son rôle habituel, qui consiste à mettre en garde contre les malveillants agissements extérieurs quitte à justifier un immobilisme intérieur. Selon lui, l’argumentaire pour la réélection de M. Bouteflika pourrait désormais suggérer une similitude entre la situation en Algérie et la situation en Ukraine. Les candidats qui prônent un "changement immédiat" seraient ainsi considérés comme faisant partie d’un "scénario à l’ukrainienne" et comme étant soutenus par des puissances étrangères, note-t-il"

 

Reporters-dz. "Trois messages politiques se profilent à travers l’initiative de Mme Hanoune à se rendre chez le général Gaïd Salah : le premier, peut-être anecdotique, mais qui a son pesant de sens politique, est de balayer d’un revers de la main les voix secrètes qui l’ont accusée de «rouler» pour le général Médiène et de défendre le DRS après avoir critiqué les déclarations incendiaires du secrétaire général du FLN contre les "services".
 

 

Algérie patriotique. "Pourquoi insiste-t-elle? Pourquoi Louisa Hanoune persiste-t-elle à vouloir rendre publique sa rencontre avec Gaïd-Salah ? Cette question intrigue les observateurs de la scène politique en Algérie. C’est la première fois, dans notre pays, depuis l’instauration du multipartisme, qu’un dirigeant de parti politique annonce dans une conférence de presse qu’il va rencontrer la personne qui occupe le poste de chef d’état-major de l’ANP".

 

El Watan suggère que Louisa Hanoune préserve son destin personnel. "Mais à quelques semaines de l’élection présidentielle, Louisa Hanoune prend une nouvelle tangente. Elle a estimé, dans une récente conférence de presse, que l’entourage de Abdelaziz Bouteflika est en train de «préparer une fin tragique» à l’actuel chef de l’Etat. Pis, elle pousse le Président à se prononcer, alors qu’elle sait pertinemment que l’homme est incapable de s’adresser au peuple. Pourquoi une telle attitude ? L’ancienne syndicaliste, qui dirige d’une main de fer le Parti des travailleurs depuis 25 ans, avance qu’elle agit toujours dans "l’intérêt du pays". Cet intérêt ne serait-il pas lié à son destin personnel ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mehdi mountater 08/03/2014 10:36

Aux femmes algériennes surtout Louisa Hanoun Khalida Toumi de mettre le hijab le voile islamique pour éviter les forts séismes et le déluge dans les 48 wilayas si la fin du monde pour éviter l'enfer et le hijab de l'enfer aux kabyles d'appliquer l’héritage islamique concerne les femmes pour éviter les glissements de terrain fort séisme en Kabylie